Découvrir ses besoins et poser ses limites

pyramide Maslow_blog

Dans le long processus de connaissance de soi et de guérison, un travail sur la découverte, la compréhension et le respect de nos véritables besoins et imites est nécessaire. Comment, en effet, réussir à poser des actes concrets dans la réalité quotidienne pour nous ramener à l’équilibre si nous n’avons pas au préalable pris conscience de ce qui nous perturbe ?

C’est à nous et à nous seul, que revient la tâche et la responsabilité de mettre tout en œuvre pour assurer nos meilleures conditions de vie possible.
Notre santé et notre bien-être dépendent de notre capacité à répondre à l’ensemble de nos besoins afin de nous maintenir à l’intérieur d’une «  zone de confort ».
A l’image de notre corps qui assure sa survie par des réactions correctrices, en plus ou en moins, de manière permanente, Il est souhaitable de rechercher L’ équilibre dans tous les domaines de notre vie : qu’ils soient physiques, psychologiques ou spirituels.
Les excès sont aussi néfastes que les carences, finissant toujours par nous entraîner vers la maladie.

Nos besoins sont multiples et pas toujours faciles à identifier.
Abraham Maslow (1908-1970), psychologue, a hiérarchisé nos besoins, regroupés sur cinq niveaux différents.
Cette pyramide se lit de bas en haut.

  • Besoin de s’accomplir : se réaliser, s’épanouir, développer ses propres compétences… Besoins spirituels : bonté, unité, se sentir en Vie. Celle-ci a un sens et rien n’arrive par hasard.
  • Besoin d’estime et de reconnaissance : respecté par les autres, besoin d’attention, de justice, de réputation, de statut, d’appréciation…
  • Besoin d’appartenance : avoir une famille, des amis, se sentir soutenu…
  • Besoins de sécurité : physique, affective, ordre, structure, stabilité,…
  • Besoins Physiologiques : Air, eau, nourriture, température

A la base se trouvent nos besoins physiologiques. Les délaisser par non-conscience ou négligence c’est ignorer l’importance et surtout l’incidence de notre attitude sur l’ensemble de notre vie, ce, à long terme.
Trop de nourriture de mauvaise qualité, pas assez de nutriments essentiels, peu d’hygiène de vie favorable à l’équilibre. Multitude d’éléments perturbateurs que l’organisme doit gérer du mieux qu’il peut  jusqu’au jour où, saturé et débordé, il finit par rejeter purement et simplement ce trop-plein de toxines sous forme de symptômes et de maladie. Il a pourtant lancé des cris d’alarme de nombreuses fois…

A chacun de s’interroger : Quel est mon besoin réel ici et maintenant ?  Est-ce que je respecte mon corps qui me permet de vivre ? Est-ce que je respecte cette vie qui m’est offerte ?

Plus nous montons dans la pyramide, plus les besoins sont difficiles à cerner et à travailler.
Ils sont pourtant tous aussi importants pour notre équilibre. Nous entrons dans les sphères (appartenance, reconnaissance..) où, du aux nombreuses interactions avec notre entourage et notre environnement que cela sous-entend, les émotions sont reines et nous mènent souvent par le bout du nez.

Nous avons ici tout le poids de la culture, de l’éducation, des valeurs qui remontent parfois à la nuit des temps.
L’histoire de nos ancêtres, de nos parents et la nôtre s’additionnent et permettent de construire tout un monde de croyances dans lequel nous vivons.
Comprendre notre fidélité aux principes moraux, éducatifs et religieux. Nous ne sommes pas forcement conscients de tous ces filtres de perception et nous n’avons pas appris à choisir par nous-même.
Est-il possible et même nécessaire parfois de remettre en cause ce qui nous semble en place depuis toujours ? Est-ce forcément LA vérité ? Ma vérité ?

Nos interrogations et nos prises de conscience nous enseignent qu’il est urgent et indispensable de prendre du recul par rapport à certaines situations et poser des limites tant vis à vis des autres que de nous-même.
Sentir la frontière entre le respect de soi et le non-respect.
Apprendre à dire non quand c’est nécessaire, simplement, sans violence et sans agressivité.
Apprendre à dire stop aux personnes qui franchissent nos limites acceptables.

Quelles sont les limites que je me fixe ? Qu’est-ce que je peux tolérer ou pas ? Jusqu’où vais-je savoir gérer cette situation sans remettre en question mes valeurs et mon être profond ?

Au sommet de la pyramide de Maslow se mélangent les besoins de respect de soi-même, de réalisation mais aussi les besoins de bonté et d’unité.
L’homme ne vit pas que de pain et lorsque nos autres besoins sont un minimum comblés, nous aspirons à autre chose : Se sentir réellement en vie et trouver un sens à son existence.

Là aussi le questionnement et l’introspection sont nécessaires sous peine de se sentir balloté par la vie sans but et sans compréhension.
Qu’est ce qui nourrit ma vie ? Y a til des valeurs que je veux vivre dans ma vie ? Ai-je un but ? Un projet ? A quoi ou à qui je sers ?…»

A défaut de se pencher sur nous même, nous cherchons à combler ce manque, ce vide ressenti.
Nous ne trouvons alors pas de réponses véritables mais plutôt des moyens de se remplir : plus de consommations, plus d’activités , plus de travail, plus de recherche de reconnaissance, plus de manipulation consciente ou inconsciente de l’entourage pour se sentir accepté, approuvé, indispensable, vivant.
A chacun de s’interroger : dans quelle mesure suis-je satisfait de ma vie aujourd’hui ?
Et quel que soit notre âge et notre état de santé, accepter de remettre en cause ce qui peut l’être et augmenter la cohérence et la qualité de notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.