Notre système de croyances

La croyance est une idée, une pensée qui,maintes fois répétée, devient notre réalité.
La croyance et la pensée associée possède une charge émotionnelle, c’est pour cette raison que nous la captons puis nous la gardons en mémoire.
A force de répétition, nous nous identifions à la croyance et elle devient notre vérité.
« Je vois ce que je crois ».
Nos croyances se bâtissent graduellement durant notre enfance et forment, avec le temps, tout notre système de croyances « personnel ».
En réalité, il n’est pas réellement personnel puisque nous intégrons au fur et à mesure de notre vie, de nombreuses croyances, partagées par toutes les personnes qui vont nous « éduquer » et nous « influencer ».

Face à tous les événements vécus, heureux ou malheureux, l’enfant ressent des émotions et porte en conséquence un jugement sur les différentes expériences.
Jugement qu’il va mémoriser.
A force de répétitions, au fil des expériences cumulées, le jugement devient une conclusion et/ou une solution pour l’enfant au regard des situations.
Ces conclusions deviennent « sa vérité », pour lui, dans cette vie, ces mémoires ayant pour fonction initiale de l’aider quand il en a besoin. Il apprend, il grandit.

Nous apprenons et nous accumulons ainsi toutes sortes de croyances, mémoires, valeurs, « vérités », mélange de ce qui est transmis par notre culture, famille, parents, éducation et nos propres expériences. Cela finit par former un véritable écran, un filtre entre nous et la réalité de ce qui est, géré par notre mental.
C’est tout un mécanisme automatique et quasi permanent qui échafaude, compare, juge, nous divise… pour le meilleur et aussi pour le pire.

Prenons l’exemple d’un enfant qui naît dans une famille où les parents sont très occupés par leurs activités et qui n’ont pas le temps de vraiment se préoccuper de lui.
L’expérience de l’enfant peut devenir la suivante : « je me sens de trop. Que je sois là ou pas, cela ne fait pas de différence ».
Si divers événements viennent confirmer ce ressenti, la conclusion deviendra si forte qu’il va, dans sa vie durant, entretenir inconsciemment cette énergie et attirer les situations qui vont le faire se sentir de trop et non aimé.

Il en va de même pour ce que nous transmet notre entourage au travers de toutes ces petites phrases répétées telles que : « si tu montres trop tes émotions, les autres vont profiter de toi et tu vas passer pour un faible » ou bien encore « quand tu t’occupes de toi, tu es égoïste », « il faut gagner son pain à la sueur de son front » etc…

Nos peurs multiples prennent leur source dans notre système de croyances puisque nous sommes convaincus intimement que quelque chose de désagréable voire même de terrible va nous arriver si nous agissons contrairement à la croyance.
C’est pour cette raison qu’il est important de découvrir et dépasser nos croyances limitantes si elles ne nous sont plus nécessaires.

Le but n’est pas de tout remettre en cause mais seulement de s’intéresser à ce qui nous bloque ou nous freine dans notre développement personnel.
La mise en lumière de nos fonctionnements est  parfois inconfortable, mais quel résultat !
Le but est réellement de se défaire de ce qui ne nous convient pas, de ce qui ne nous ressemble pas et qui nous entrave dans notre élan de vie.
Il s’agit simplement de retrouver notre liberté.

Je souligne que la « pensée positive » souvent mise en avant en développement personnel est intéressante et complémentaire mais ne suffit pas puisqu’il s’agit d’une action dictée par le mental conscient et que notre subconscient (ce qui est acquis et intégré inconsciemment) est beaucoup plus puissant.
Donc si vous avez un message programmé qui entre en conflit avec votre pensée positive, votre effort ne suffira pas.
C’est également ce qui entrave souvent la mise en action de la loi d’attraction que certains tentent de mettre en place.

Il existe différentes techniques pour travailler sur les croyances et quand vous aurez compris le fonctionnement, vous serez à même là aussi d’être autonome dans votre démarche.
Un point important : sachez que vos efforts vous sont bénéfiques mais qu’au-delà de vous-même, vous permettez à toute votre lignée, vos ascendants et vos descendants de profiter des éclairages et des changements que vous mettez en place.
Si vous avez des enfants, cela peut être une motivation suffisante à se mettre en marche courageusement.

 

 

3 Des réflexions sur “Notre système de croyances

  1. Merci Marie Christine pour ton message. Il m a permis de prendre conscience de l importance une fois de plus, des émotions dans nôtre vie. Tout est lié à nos émotions qui colorent et imprègnent nos expériences. Une fois de plus, en changeant la représentation de nos expériences, nos émotions se transforment libérant ainsi les sentiments de culpabilité, de peur etc… ce qui nous amène à transformer nos croyances limitantes en ressources .
    Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.