La culpabilité

Au cours de mes formations et de mon cheminement personnel cette année, un sujet m’est apparu essentiel à mettre en conscience : la place de la culpabilité dans notre vie.

Nous sommes éduqués et conditionnés selon des critères qui séparent le monde entre ce qui est bien et ce qui est mal. Entre ce qui est acceptable, convenable, poli, gentil,  aimant, utile, correct …ou pas.
Et, ce, aussi bien dans le cadre de notre vie partagée avec les autres que pour notre relation avec nous-même.
Depuis notre naissance, en lien avec ce système de valeurs établies, la culpabilité est utilisée par nos éducateurs et par la société qui nous entoure pour nous garder dans le droit chemin, conformes.
Elle fait aussi office de gendarme intérieur tout au long de notre vie.

La culpabilité est extrêmement puissante puisqu’elle se nourrit de la peur de déplaire, de ne pas être à la hauteur, de ne pas être conforme à ce qu’on attend de nous, d’avoir honte…bref, du jugement :  des autres, d’une instance supérieure divine pour ceux qui y croient et de nous-même  puisque nous intégrons si bien  la notion de culpabilité que nous en faisons un outil personnel de contrôle et d’autocensure efficace.

A ceci se rajoute la peur  de la punition, bien méritée ! Dont on apprend qu’elle est nécessaire puisque c’est le moyen de payer notre dette ! La punition se décline sous de multiples formes y compris celle d’être exclu par ceux qui nous entoure et donc de ne plus être aimé. Et sans amour, l’être humain meurt…à petit feu. Qui oserait prendre un tel risque !

Je laisse à chacun le soin de réfléchir à l’utilité ou non de ce type de système de « contrôle » dans sa vie.
Par contre, je vous invite ici à une petite introspection et à mettre en lumière les situations, les sujets où vous ressentez de la culpabilité.

A ce stade de notre réflexion, il est important de rappeler et de souligner la différence qui existe entre ETRE coupable et SE SENTIR coupable.
Cette distinction est primordiale pour nous aider sur le chemin de notre évolution personnelle qui passe par la réconciliation avec soi et le retour à l’apaisement dans notre vie.

Une personne est coupable lorsqu’elle agit intentionnellement et en toute conscience pour nuire ou faire du tort à quelqu’un ou à elle-même. Posez-vous la question : « êtes-vous souvent dans ce type d’intention ? » Certainement, non.
Même lorsque vous mangez plus que nécessaire par exemple et que vous vous jugez ensuite : «quelle est votre intention de départ ?  Est-ce pour vous faire du mal ou est-ce pour vous faire du bien ? »

Eh oui, le plus souvent nous ne sommes pas coupables. Nous nous sentons coupables. Nous nous croyons coupable et, ce, en fonction de nos valeurs qui proviennent elles-mêmes de notre système de croyances.
Système, dirigé par notre mental, qui se base uniquement sur les mémoires enregistrées dans notre passé et qui regorge de « vérités » jamais remises en cause : « j’ai appris que c’est mal d’agir comme cela…»

Alors pourquoi avons-nous tant recours à ce sentiment de culpabilité dans nos vies ?
Pour deux raisons :
Tout d’abord pour nous rassurer puisque ce sentiment nous classe dans la catégorie « bonne personne ». Celle qui est bien éduquée, sensible et intéressée par ce qui se passe.
Effectivement : que pensez-vous d’une personne qui ne se sent pas coupable alors que vous le seriez à sa place dans la même situation ?

Ensuite, se culpabiliser est un bon moyen que notre ego utilise pour nous faire croire que l’on ne recommencera pas une attitude jugée « mauvaise » : Je mange trop, je mange mal, je manque de volonté, je cris sur mes enfants, je ne fais pas assez de sport, je suis trop dépensier etc…. et toutes les fois où dans pareille situation on se promet qu’à partir de demain, on va changer.
Peine perdue, on recommence malgré tout entraînant encore un peu plus de culpabilité à chaque fois et une dégradation de l’estime de soi. Cela finit même par tourner en obsession sur certains sujets.

Nous comprenons bien ici que cette culpabilité-là ne sert finalement à rien sauf à nous éloigner un peu plus à chaque fois de nous-même et de notre cœur.
Nous souffrons énormément de ces accusations et de ces jugements que nous avons à notre égard. L’effet éducatif  recherché qui peut sembler louable à la base, se retourne contre nous.

Toutes ces petites ou grandes culpabilités cumulées finissent par former un véritable fléau qui nous ronge de l’intérieur et est extraordinairement efficace pour saboter nos élans,  nos envies  donc notre épanouissement et  notre guérison.

Il y a ces situations où nous nous accusons clairement mentalement.
Mais qu’en est-il de toutes ces fois où nous allons nous justifier, nous excuser, parler au conditionnel «  j’aurai du…je ne devrais pas… » Ou bien encore tout ce que nous n’allons  pas nous autoriser à faire et qui pourtant nous ferait plaisir par peur de…
Il y a aussi les situations où nous allons tenter de culpabiliser une autre personne. Par l’effet miroir, il y a de grandes chances que cela nous concerne également.

Ne serait-il pas alors intéressant de prendre du recul par rapport à notre sentiment de culpabilité pour voir ce qu’il a à nous apprendre sur nous-même, nos fonctionnements, nos réactions et les croyances auxquelles nous adhérons sans jamais les remettre en question.
L’important pour nous est de nous interroger : « est-ce bénéfique pour moi de continuer à agir ainsi ou pas ? » si oui, je garde et j’en accepte les conséquences.
Si non, je cherche un moyen de contacter  et de transformer cette facette de moi-même qui est source de souffrances afin de pouvoir enfin un jour changer de registre et d’attitude.
Cela va passer par l’acceptation qui nous sommes, la rencontre avec notre peur du moment et la découverte de nos limites (qui sont peut-être d’ailleurs très différentes de ce que l’on croit au départ).
Pas toujours facile à vivre, j’en conviens mais voilà une belle manière de se donner les moyens de grandir en conscience et de devenir plus responsable de nos choix et de notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.